Journée du CORPALIF sur les Pratiques sédatives à visée palliative

Le 6 mars prochain, la CORPALIF organise une Journée Régionale de Soins Palliatifs dédiée aux “Pratiques sédatives à visée palliative”.

Il s’agit des pratiques entraînant de façon significative une altération de la vigilance avec pour objectif de soulager le patient en situation de fin de vie, que cette sédation soit transitoire et réversible pour un soin entraînant une douleur ou un inconfort, pour une insomnie réfractaire, pour une urgence palliative ou terminale (détresse respiratoire, hémorragie), ou profonde et maintenue jusqu’au décès. Outre l’analyse clinique, seront abordées les spécificités selon les lieux de mise en œuvre, les questions qui peuvent se poser aux soignants et les questions du philosophe.

Entrée libre sur inscription au coordination.corpalif@gmail.com

Rendez-vous dès 8h30 au FIAP de Paris, 30 rue Cabanis, 75014 pour participer aux réflexions et aux échanges avec les intervenants.

Le FIAP dispose d’un self-service où vous pourrez déjeuner au tarif de 17,10€ (à régler au passage en caisse). Lors de votre inscription, merci de préciser si vous souhaitez accéder à ce service pour la bonne organisation du FIAP.

10 mars: Récital de piano par François Henry au profit de l’ASP fondatrice

Le samedi 10 mars prochain à 19h, avec le soutien de la Ville de Vincennes, l’ASP fondatrice vous convie à un récital de piano.  Dans l’Auditorium Jean-Pierre Miquel à Vincennes, François Henry interprétera :

Beethoven :   6 Bagatelles op.126
Franz Schubert :   Sonate D.958 en ut mineur

entracte

Johannes Brahms : 3 Intermezzi op.119 n°1 à 3
Claude Debussy : Prélude de l’après-midi d’un faune
Frédéric Chopin : Scherzo n°4 op.54

Avec la participation de Nour Caillaud, danseuse chorégraphe.

Prix : 15 € par personne (coupe de champagne ou boisson offerte à l’entracte). La recette sera intégralement reversée à l’ASP fondatrice.

Pour réserver, vous pouvez envoyer votre inscription et chèque à:
l’ASP fondatrice – 39 avenue de Clichy – 75017 Paris

ou par

par internet : https://www.helloasso.com/associations/asp-fondatrice/evenements/concert

Pour plus de renseignements: 01 53 42 31 31 ou contact@aspfondatrice.org

Fin de vie en réanimation : quand les familles demandent la poursuite des traitements

La Commission d’Orientation de la Démarche Ethique -CODE- de l’AP-HP, la Direction des affaires juridiques et le Centre d’éthique clinique de l’AP-HP organisent  le lundi 15 janvier 2018 de 8h30 à 17h00 une journée sur
Fin de vie en réanimation : quand les familles demandent la poursuite des traitements.
Continuer la lecture de « Fin de vie en réanimation : quand les familles demandent la poursuite des traitements »

Les directives anticipées, à quoi ça sert ?

Le Centre National des Soins Palliatifs et de la Fin de Vie (CNSPFV)  organise  Le mardi 12 décembre de 19h à 21h à Paris en partenariat avec la Cité des sciences et de l’industrie sur le thème « Les directives anticipées, à quoi ça sert ? ». Continuer la lecture de « Les directives anticipées, à quoi ça sert ? »

Les soins palliatifs en Île-de-France : une approche humaine, politique et économique

Le Collectif francilien d’accompagnants bénévoles en soins palliatifs et deuil  (AIM Jeanne Garnier, ASP fondatrice, ASP Yvelines, ASP 91, Empreintes – Vivre son deuil, JALMALV Paris-Île-de-France, les petits frères des Pauvres, Rivage) organise le 2 décembre 2017 à l’Hôpital européen Georges Pompidou leur deuxième  journée : “Les soins palliatifs en Île-de-France, une approche humaine, politique et économique”.

Continuer la lecture de « Les soins palliatifs en Île-de-France : une approche humaine, politique et économique »

Comment initier et faire vivre une réflexion éthique en EHPAD ?

Le mardi 17 octobre 2017, de 14h à 17h, le réseau personnes âgées au domicile ou en institution organise à l’Ehpad Grenelle* une après-midi d’échanges sur “Personnes âgées au domicile ou en institution : comment initiera et faire vivre une réflexion éthique en EHPAD ? Continuer la lecture de « Comment initier et faire vivre une réflexion éthique en EHPAD ? »