Première remise du nouveau Portfolio bénévole

Parce que l’association est fière, chaque année, d’intégrer de nouveaux accompagnants, elle souhaite féliciter et valoriser le parcours de recrutement et de formation réalisé par ses jeunes bénévoles.

A l’issue de leur parcours de formation initiale, comprenant deux weekends de formation et plusieurs mois de parrainage, les participants sont désormais conviés à la remise de leur « Portfolio bénévole ».

Le 24 juin, Jacques de Beauval, Président de l’ASP fondatrice, a félicité les premier 6 nouveaux bénévoles et leur a signifié officiellement la bienvenue au sein de l’association. Jean-Pierre Douillet, Référent Formation, a ensuite remis à chacun son « Portfolio » individuel. Ce nouveau livret récapitule l’ensemble des compétences acquises, dans le cadre de la formation initiale et continue.

La remise du « Portfolio bénévole » s’est ensuite clôturée par le partage d’un verre convivial.

Compte rendu de l’Assemblée générale 2020

Le Mardi 15 juin a eu lieu l’Assemblée Générale de l’association, au sein de l’Auditorium de l’Hôpital des Diaconesses.

Après les mots d’accueil par le Président Jacques de Beauval, l’Assemblée générale s’est ouverte avec l’intervention de Dr Ségolène Perruchio, Vice-Présidente de la SFAP et Chef du service de soins palliatifs du CH Rives de Seine à Puteaux, qui a apporté un éclairage à l’ensemble de nos bénévoles sur les missions et le rôle de la SFAP. Un souhait commun a été exprimé de voir les liens se renforcer entre nos deux associations. L’ASP fondatrice encourage d’ailleurs ses bénévoles à adhérer à la SFAP.

L’ensemble des résolutions a ensuite été approuvé à l’unanimité; le Rapport d’activités et le Rapport financier sont désormais disponibles sur simple demande.

Les administrateurs dont la candidature a été présentée ont été réélus et nous félicitons l’élection de Christine de Gouvion Saint Cyr en tant que Vice-présidente de l’association.

Deux nouveaux membres ont été élus et font leur entrée au Conseil d’Administration : Dr Christine Lévêque et Maryse Thuane. Nous les félicitons pour cette nomination et sommes ravis de les voir intégrer notre Conseil d’Administration.

L’ASP fondatrice remercie tout particulièrement les bénévoles et les partenaires qui ont fait le déplacement pour assister à cette soirée importante.

7 juin 2021, Débat de l’ASP : regards croisés sur « l’aide active à mourir »

Les discussions autour de cette question complexe tournent vite au dialogue de sourds entre les défenseurs de l’euthanasie et ceux qui s’y opposent. Comme l’a rappelé Jacques de Beauval en introduisant le débat organisé dans les locaux de l’ASP fondatrice, le 7 juin 2021, les réponses à ces questions ne peuvent être binaires ou lapidaires.

Pour enrichir la réflexion de chacun, il a convié Isabelle Marin, médecin en soins palliatifs, et Damien Le Guay, philosophe. Les bénévoles le souhaitant avaient pu faire part de leurs questions avant.

Dans un premier temps, chacun a présenté son point de vue, mêlé de pensée et de pratique clinique. Cette dernière manque aux partisans de l’euthanasie. Ils la défendent comme un droit individuel quand les détracteurs, majoritairement des gens de terrain, savent l’ambivalence de l’humain face à la maladie, à la mort. Ils se méfient de son application générale : la société ferait porter à très peu de personnes la charge du don de la mort à leurs semblables.

La mort est une expérience individuelle, unique, intime. La fin de vie est une expérience de vie. Elles sont occultées, médicalisées, car la technique a pris le pouvoir. Doté du plus grand savoir médical, nul ne sait pourtant ce qu’est la mort. Il n’y a pas de spécialistes de la fin de vie. Il y a des humains convoqués à une réflexion profonde et collective : comment ritualiser l’avant et l’après ? Comment donner une place dans le monde à chacun, âgé(e), malade, handicapé(e), vulnérable, précaire, et une place qui permette de vivre décemment ? Comment remplacer l’association incongrue de « aide » et « médicale » à « mourir » ?

Isabelle Marin et Damien Le Guay encouragent les bénévoles, les membres de la société civile à sortir du silence, à s’unir pour porter une autre parole. Ils appellent à réfléchir dès maintenant sur les positions, les actions, les points de vue, dans les associations, dans les hôpitaux, mais aussi sur la place publique.

L’ASP fondatrice remercie Isabelle Marin et Damien Le Guay pour leur échange empreint de sincérité et de tolérance. Le texte retraçant leur discussion sera publié dans le prochain numéro de Liaisons à paraître en novembre 2021.

10 mars: Récital de piano par François Henry au profit de l’ASP fondatrice

Le samedi 10 mars prochain à 19h, avec le soutien de la Ville de Vincennes, l’ASP fondatrice vous convie à un récital de piano.  Dans l’Auditorium Jean-Pierre Miquel à Vincennes, François Henry interprétera :

Beethoven :   6 Bagatelles op.126
Franz Schubert :   Sonate D.958 en ut mineur

entracte

Johannes Brahms : 3 Intermezzi op.119 n°1 à 3
Claude Debussy : Prélude de l’après-midi d’un faune
Frédéric Chopin : Scherzo n°4 op.54

Avec la participation de Nour Caillaud, danseuse chorégraphe.

Prix : 15 € par personne (coupe de champagne ou boisson offerte à l’entracte). La recette sera intégralement reversée à l’ASP fondatrice.

Pour réserver, vous pouvez envoyer votre inscription et chèque à:
l’ASP fondatrice – 39 avenue de Clichy – 75017 Paris

ou par

par internet : https://www.helloasso.com/associations/asp-fondatrice/evenements/concert

Pour plus de renseignements: 01 53 42 31 31 ou contact@aspfondatrice.org

Journée du CORPALIF sur les Pratiques sédatives à visée palliative

Le 6 mars prochain, la CORPALIF organise une Journée Régionale de Soins Palliatifs dédiée aux « Pratiques sédatives à visée palliative ».

Il s’agit des pratiques entraînant de façon significative une altération de la vigilance avec pour objectif de soulager le patient en situation de fin de vie, que cette sédation soit transitoire et réversible pour un soin entraînant une douleur ou un inconfort, pour une insomnie réfractaire, pour une urgence palliative ou terminale (détresse respiratoire, hémorragie), ou profonde et maintenue jusqu’au décès. Outre l’analyse clinique, seront abordées les spécificités selon les lieux de mise en œuvre, les questions qui peuvent se poser aux soignants et les questions du philosophe.

Entrée libre sur inscription au coordination.corpalif@gmail.com

Rendez-vous dès 8h30 au FIAP de Paris, 30 rue Cabanis, 75014 pour participer aux réflexions et aux échanges avec les intervenants.

Le FIAP dispose d’un self-service où vous pourrez déjeuner au tarif de 17,10€ (à régler au passage en caisse). Lors de votre inscription, merci de préciser si vous souhaitez accéder à ce service pour la bonne organisation du FIAP.