Directives anticipées

Les directives anticipées : qu’est-ce que c’est ?

Cela correspond à vos volontés (exprimées par écrit) concernant votre fin de vie dans le cas où vous ne seriez plus en mesure de pouvoir vous exprimer suite à un accident grave ou à une maladie grave.

Plus précisément, c’est votre souhait quant aux décisions médicales, aux traitements médicaux, aux actes médicaux à continuer, arrêter ou limiter durant cette période de fin de vie. De plus, il faut être majeur pour pouvoir rédiger ses directives anticipées.

Les directives anticipées sont inscrites dans la loi et ont un caractère obligatoire sauf dans certains cas :

Article L. 1111-11 dans la loi de 2016 : « Les directives anticipées s’imposent au médecin pour toute décision d’investigation, d’intervention ou de traitement, sauf en cas d’urgence vitale pendant le temps nécessaire à une évaluation complète de la situation et lorsque les directives anticipées apparaissent manifestement inappropriées ou non conformes à la situation médicale. »

La personne de confiance : qui est-ce ?

La personne de confiance désigne une personne de votre choix qui a pour rôle de communiquer vos volontés ( porte-parole ) pour votre fin de vie au corps médical, vis-à-vis de vos proches etc, dans le cas où vous n’auriez plus moyen de vous exprimer suite à une maladie, un accident. Cela peut être un proche, votre médecin traitant ou autre qui vous donnera son accord pour être votre personne de confiance (acté par écrit et cosigné par les deux personnes majeures : vous et votre personne de confiance).

De plus, la personne de confiance peut également être une personne qui vous accompagne dans vos démarches médicales même si vous pouvez encore vous exprimer. Par exemple, elle peut vous accompagner lors de vos rendez-vous médicaux. Vous pouvez également confier vos directives anticipées à cette personne de confiance si vous le souhaitez.

Points clés concernant les directives anticipées

  • Dans vos directives anticipées, vous pouvez notamment faire part de : vos convictions et vos valeurs par rapport à votre fin de vie, vos attentes par rapport aux conditions dans lesquels se passera votre fin de vie (lieu de fin de vie, présence d’accompagnants..)
  • Vous pouvez à tout moment les modifier ou les annuler.
  • Il est primordial d’informer vos proches ou votre médecin de l’existence de vos directives anticipées écrites ainsi que de leur lieu de conservation. (vous pouvez aussi leur adresser des copies)

Un modèle pour vous aider à les rédiger

Votre médecin ou des associations pourront vous aider si vous le souhaitez dans cette démarche de rédaction afin de connaître les options possibles selon les circonstances de votre fin de vie. Selon que vous soyez en bonne santé, en fin de vie/atteint d’une maladie grave ou que vous soyez dans l’impossibilité d’écrire, il y a différents modèles:

Autres

Si les modèles ne vous conviennent pas, vous pouvez simplement écrire vos directives anticipées sur un papier daté et signé. Si vous êtes dans l’incapacité d’écrire, vous pouvez demander à une personne de les écrire devant vous avec deux témoins. (Dont la personne de confiance si désignée)

Pour en savoir plus :