Explorer la fin de vie en Suisse

Le programme national de recherche “Fin de vie” Suisse explore la fin de vie tant sur les questions existentielles que peuvent se poser les personnes en fin de vie, que sur les coûts des traitements, la prise en charge ou la réglementation juridique sur la fin de vie. La synthèse est édifiante et devrait faire réfléchir ceux qui considèrent que la situation en Suisse est un exemple à suivre.

Ainsi il y est constaté que “les soins palliatifs, l’accompagnement et la prise en charge visant à soulager les personnes de tout âge atteintes de maladies menaçant leur vie sont peu établis en Suisse”, et “le personnel de santé possède souvent des connaissances insuffisantes en soins palliatifs et ne les propose en conséquence que rarement de manière adéquate”.

En conséquence la préconisation 2 de cette recherche est ” Il est indispensable que les soins palliatifs- le traitement, les soins et l’accompagnement visant à soulager et axés sur le bien-être des patients -soient intégrés dans la formation initiale, postgraduée et continue des spécialistes de la santé”.

Sur l’assistance au suicide il est noté que “sur les suicides (assistés) déclarés à l’Office fédéral de la statistique entre 1985 et 2013, un peu moins de la moitié seulement ont fait l’objet d’un examen médico-légal”.