Deuil, pertes et renoncements (par Véronique Gaudry Rouillé)

Le bénévole d’accompagnement en soins palliatifs doit posséder une bonne capacité de résilience. Ses
propres deuils antérieurs ont contribué à la construction d’une maturité émotionnelle précieuse. Cette
formation ambitionne de lui apporter un point de vue renouvelé.

OBJECTIFS

– Permettre l’acquisition de connaissances et une meilleure compréhension générale du deuil, des pertes
et des processus de renoncement à l’œuvre surtout en fin de vie.
– Prendre conscience que la manière d’accompagner du bénévole peut avoir une incidence directe sur le
travail de deuil de l’entourage du malade puis du mort.
– Interroger cette notion et ses accompagnements au regard de ses convictions et de son expérience
personnelle.
– Améliorer sa posture en ayant une conscience affinée de son rôle et de ses limites dans
l’accompagnement.

CONTENU

– Définitions des termes, points communs et différences
– Description des processus à l’œuvre
– Quelles sont les ressources qui favorisent le laisser partir – le rôle du bénévole
– Les spécificités de l’accompagnement en soins palliatifs
– Quelques références bibliographiques et filmiques pour aller plus loin

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES : PARTICIPATIVE

Chacune des 3 demi-journées s’articulera autour du partage d’expérience
– Travail réflexif en atelier
– Mise en commun et échanges
– Mise en perspective théorique

** En partenariat : 6 places sont réservées aux bénévoles de l’association AIM – Jeanne
Garnier