Accompagnement et intimité : peut-on tout entendre ? (par Jean-Marie Noubia)

ANNULÉE EN RAISON DE L’ÉPIDÉMIE

L’espace intime définit ce qu’il y a de plus profond à l’intérieur de chacun, mais aussi ce qu’il y a de plus réservé, caché ou secret. L’intime témoigne de l’existence de cette part subjective de la personne
– éminemment personnelle – qui fait de lui un sujet différencié, porteur d’une histoire personnelle et d’une somme d’expériences qui lui sont propres.

OBJECTIFS

Repérer et accueillir les différentes formes d’expression de l’intimité afin de savoir préserver la sphère
intime au sein de la relation et donc :
– Mener une réflexion sur la dimension de l’intime.
– Accéder à une meilleure écoute de l’intime de l’accompagné.
– Différencier les différents niveaux de l’intimité.
– Reconnaitre et préserver la délimitation de la sphère intime de l’accompagné.
– Développer des dispositions de bienveillance et de non-intrusion.
– Comprendre l’importance et la place de l’intime dans l’identité du sujet.
– Comprendre la manière dont l’intimité se construit au cours du développement.

CONTENU

– La notion d’intime, Les différents niveaux de l’intimité et leur articulation entre eux.
– La construction de l’espace intime.
– La prise en compte des limites de la sphère intime pour l’accompagné et l’accompagnant.
– Les effets du dévoilement de l’intimité.
– Les effets de l’intrusion et ses conséquences.
– Réflexions et mise en lien avec la pratique de l’accompagnement.
– Un exercice pratique : le spatiogramme.

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

– Travaux en sous-groupes avec restitution en grand groupe.
– Études de cas concrets et de situations vécues.
– Temps d’élaboration en grand groupe et reprise de l’animateur.
– Exercices manuels : dessins collectifs (spatiogramme). Apports théoriques.